par Daphné Bathalon

©Ludovic des Cognets

Des pommes, beaucoup de pommes, et du thé, bien sûr, voilà tout ce qu’il faut aux artistes de Gandini Juggling pour transposer sur scène leur univers délirant, qui prend parfois des allures d’heure du thé chez le Chapelier fou. Créée en 2010 à Londres et jouée depuis plus de 200 fois dans le monde, Smashed, 14e production de la compagnie, tourne autour de la pomme, fruit défendu et fruit de toutes les tentations. Sur scène, neuf jongleurs, sept hommes et deux femmes, font virevolter 80 pommes.

Tout commence par une parade où les jongleurs défilent au son de la chanson entraînante I’ve always wanted to waltz in Berlin, en souriant ou en grimaçant, mais toujours dans un synchronisme impressionnant. Cette parade d’ouverture donne le ton au spectacle, qui allie magnifiquement jonglerie et danse, tentations et colère, malaises et humour. Le tout dans un univers typiquement anglais : les jongleurs, en veston ou en tweed bien anglais pour les hommes, arborent d’abord un flegme tout britannique et poussent même le vice jusqu’à déguster leur thé dans un service de porcelaine.

© Ludovic des Cognets

La répétition de certains mouvements, le ballet des pommes qui montent et descendent en cadence : le manège de Smashed est hypnotique. Sans cesser de jongler, les jongleurs se mettent au défi les uns les autres, s’intimident, se tapent dessus, se réduisent à moins que rien, se charment et s’entrelacent. Le tout avec un tel naturel que la jonglerie devient une danse en elle-même. Smashed ne vise de toute évidence pas à subjuguer le public par le niveau de difficulté des numéros de jonglerie ; tout leur intérêt réside plutôt dans leur imbrication et dans leur escalade vers le chaos final.

La musique fait également partie intégrante du spectacle, distillant une ambiance rétro à savourer d’un bout à l’autre (voir la liste de pièces ci-dessous). Chansons d’avant-guerre, guillerettes et dansantes, ou pièces plus classiques, de Bach et Vivaldi, accompagnent le tourbillon de plus en plus destructeur et incontrôlable dans lequel s’engagent les jongleurs. Sous ses airs joyeux, la musique dissimule la noirceur des personnages : leur jalousie, leur compétitivité, leurs rapports de domination, et même leur misogynie et leur misandrie.

Avec Smashed, Gandini Juggling nous accroche un sourire aux lèvres du début à la fin du spectacle, où nous avons nous aussi soudain bien envie de croquer dans ces délicieuses pommes.

Liste des chansons du spectacle

I’ve Always Wanted To Waltz In Berlin – Little Jack Little
I Like Bananas Because They Have No Bones – Hossier Hot Shots
Bach: French Suite #2 In C Minor, BWV 813 – Sarabande
The End of the World – Bill Frisell
Stand By Your Man – Tammy Wynette
In the Shade of the Old Apple – Mills Brothers, Louis Armstrong
That Cat Is High – The Ink Spots Ezekiel
Saw The Wheel – The Charioteers
Dreaming – Al Bowlly
Vivaldi: Il Farnace, RV 711 – Gelido In Ogni Vena

Smashed, du 4 au 8 juillet, Théâtre Outremont

Tagged: , , , , , ,

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.