TOQAQ MECIMI PUWIHT/Delphine rêve toujours : le tambour et les mots pour exister

Ondinnok s’associe à la compagnie de théâtre La Vieille 17 d’Ottawa pour proposer aux enfants de 4 ans et plus TOQAQ MECIMI PUWIHT/Delphine rêve toujours, écrit par le directeur artistique Dave Jenniss. Ce conte initiatique sur la transmission est présenté ces jours-ci au Théâtre jeunesse Les Gros Becs, puis partira en tournée, visitant d’ici avril 2023 Beloeil, Toronto, Montréal et Sudbury.

Marguerite : le feu : L’héroïne oubliée

Quand on parle d’esclavage en Amérique, on pense aussitôt aux champs de coton du Sud, au ségrégationnisme américain et à ces colonies sudistes qui se sont bâties sur le dos de leurs esclaves. Et pourtant, l’esclavage existait aussi ici, en Nouvelle-France ! On lui consacre pourtant bien peu de lignes dans l’enseignement de notre histoire, au point où la majorité des gens ne savent même pas qu’il y a eu de l’esclavage au Canada.

UTEI – Récit d’un survivant : Briller comme l’étoile du matin

Pendant des décennies, de la fin des années 1800 jusqu'en 1996, quand le dernier pensionnat autochtone a fermé au pays, nous avons collectivement refusé d'entendre les témoignages des survivants. Pendant des années, des membres des Premières Nations ont souffert, en intériorisant la violence contre leur peuple, leur culture, leur identité et même leur humanité ; jusqu'à il n'y a pas si longtemps, leurs histoires nous paraissaient lointaines, sans visages et sans noms. Mais depuis quelque temps, un changement s'opère, on s'indigne de plus en plus des mauvais traitements subis, on se scandalise de la découverte de tombes d'enfants, disparus, mais jamais oubliés par leur famille à qui ils avaient été enlevés.

Mononk Jules : Héros tragique nimbé de failles

Entre le monologue et le théâtre documentaire, Mononk Jules relate le parcours du Huron-Wendat, Jules Sioui, un homme plus grand que nature qui, au 20e siècle, a lutté pour l’autodétermination des peuples autochtones afin qu’ils parviennent à s’affranchir de l’hégémonie qu’exercent sur eux les autorités politiques canadiennes. Mais comme rien dans la vie n’est jamais tout à fait noir ni tout à fait blanc, l’auteur, metteur en scène et interprète de la production, Jocelyn Sioui, pressent que les actions militantes de son grand-oncle lui ont aussi servi à s’affranchir de ses propres démons et à se racheter auprès d’un Dieu qu’il respectait et vénérait.

Nmihtaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os : Rebâtir les ponts

lus de deux ans après avoir fait une belle impression au Festival du Jamais Lu, et plus de 18 mois après sa date de première prévue, le texte de Dave Jenniss Nmihtaqs Sqotewamqol / La cendre de ses os résonne enfin sur la scène de La Petite Licorne.