La nuit des rois : l’amour follement et pour toujours

Davantage reconnu pour ses grands drames, Shakespeare compte aussi son lot de comédies parmi lesquelles La nuit des rois figure en bonne place parmi les pièces les plus souvent montées. Après les trois années que nous venons de vivre collectivement, la coproduction du Théâtre du Nouveau Monde et du Théâtre Advienne que pourra est exactement ce dont nous avons besoin pour faire le plein de bonne humeur. La production devait être présentée à l’automne 2020, mais la pandémie en a décidé autrement. Il y a donc derrière l’arrivée de cette Nuit des rois si longtemps espérée comme un ton de triomphe contre l’adversité.

Les Waitress sont tristes : Créatif cowboy solitaire

La solitude, silencieuse, pesante, traverse la nouvelle production de la compagnie Joe, Jack et John, à l’affiche d’Espace Libre ce mois-ci. L’oeuvre collective, dont l’idéation est signée par Michael Nimbley, s’expérimente comme une longue ballade country avec ses moments douloureux, ses amours espérés ou déçus et ses vastes paysages à explorer.

Lequel est un Basquiat : le chaos identitaire

Samy, jeune Québécois aux origines haïtiennes, sème sa poésie dans la rue, au gré des surfaces qui croisent son chemin jusqu’au jour où on lui fait une offre irrésistible : créer des faux de Jean-Michel Basquiat en échange de beaucoup d’argent.

Festival ROYALMANIA – Agamemnon In The Ring: un direct au plexus

À Mycènes, le grand Agamemnon, champion des Grecs, s’apprête à tirer sa révérence, salué et célébré tant par ses proches que par les foules qui l’adorent, quand trois guerriers étrangers viennent dérober à son frère Ménélas son bien le plus précieux. Poussé par Ménélas, Agamemnon, contre l’avis même des dieux, prend la tête des héros de Mycènes pour aller aplatir Troie… Rivières?

Festival ROYALMANIA – Dick the Turd : Vaine lutte de pouvoir

D’entrée de jeu, l’ambitieux lutteur Dick the Turd ne nous cache rien de ses visées. Il a des dents en moins, et le corps tordu par des blessures réelles ou feintes, mais son esprit est fixé sur une ligne bien droite qui va propulser le lutteur des Rouges au sommet de la Fédération féodale de lutte (FFL).

Vernon Subutex 1 : Jusqu’à la fin

Fidèle à elle-même, la metteuse en scène (et nouvellement nommée directrice générale et artistique de l’Usine C) Angela Konrad s’attaque à un ambitieux projet dramaturgique, cette fois avec une adaptation des trois tomes de Vernon Subutex, roman phare de l’autrice française Virginie Despentes. La première partie de cette adaptation est au programme de l’Usine C en ce moment et affiche déjà complet, mais si la chance se présente à vous, sautez sur l’occasion de voir cette production d’envergure, qui vous laissera sur le bout de votre siège.

FTA 2022 : Laboratoire poison – Une question de perception

Comment se fabrique un traître? Un héros? Qu’est-ce qui distingue l’un de l’autre? Où trace-t-on la limite qui, une fois franchie, transforme soit en l’un, soit en l’autre? Sur le vaste plateau du Théâtre Jean-Duceppe, la conceptrice, autrice et metteuse en scène suisse Adeline Rosenstein et ses onze camarades et interprètes tentent quelques pistes de réponses pour démystifier le processus par lequel on glorifie un groupe plutôt qu’un autre.

FTA 2022 : Traces – Chère Afrique, je t’écris pour te dire que je t’aime

Un homme, ayant quitté son pays d’Afrique pour l’Europe, revient dans sa patrie après s’être échoué sur les côtes italiennes, où il n’a vécu que la misère. Aujourd’hui, il se tient devant nous et nous adresse des mots d’espoir pour un continent africain fort et digne. En plein coeur d’un festival de danse et de théâtre, la forme narrative de Traces – Discours aux Nations Africaines détonne, mais n’en résonne pas moins avec ferveur et amplitude.

FTA 2022 : The History of Korean Western Theatre : Comprendre pour survivre

Seri, le plus célèbre des cuiseurs à riz du monde entier (selon ses propos) est de retour en ville à l’occasion du FTA avec une nouvelle conférence performative (à ne pas confondre avec le théâtre documentaire, vous êtes prévenus d’entrée de jeu!).

FTA 2022 : Elenit – (Em)portés par le vent

Un vent de fantaisie burlesque – et un vent plutôt fou! – souffle en ce moment sur la grande scène du Théâtre Jean-Duceppe avec le retour en ville du créateur grec Euripides Laskaridis. Après avoir été invité par le FTA à présenter son duo Titans (en 2018), Laskaridis débarque avec Elenit et sa clique bigarrée de 10 personnages iconoclastes.